Un été dans les Musées

“Picasso sans cliché”
Le Maître photographié par Edward Quinn

20170615 PicassoLe musée Picasso accueille jusqu’au 15 octobre l’exposition des photographies d’Edward Quinn. Quinn rencontre Picasso à partir de 1951 et une amitié profonde s’installe entre les 2 hommes.
On découvre ainsi à travers 125 clichés, l’amour partagé entre le maître et ses proches, les rencontres avec ses amis, ses différents lieux de vie, ses animaux favoris...
Au sujet de son travail auprès de Picasso, Quinn évoque : “Rien ne fut “arrangé” à des fins photographiques et pas un seul éclairage n’a été préparé : que ce fût sous la lumière du soleil méditerranéen ou, le plus souvent, à l’éclat de quelque ampoule électrique, tout a été pris dans les conditions mêmes que connaissent l’oeuvre et la vie de Picasso, dont les photos sont le miroir le plus direct et le plus authentique. Même s’il n’est pas effectivement en train de peindre, [Picasso] demeure incessamment absorbé par son art, à l’exclusion de tout autre chose. [...] J’ai cherché surtout à montrer comment il est inspiré par les objets familiers, par le cadre même de son existence quotidienne, les maisons qu’il habite, les êtres chers qui l’entourent, ses animaux favoris : de quelle façon il travaille, pourquoi il détruit parfois ce qui ne lui plaît pas. [...] Comment Picasso ne cesse de pousser l’exploration de l’art par sa continuelle interrogation des couleurs, des matières et des formes.”

Des ateliers pour tous

En été, le musée Picasso vous propose de nombreuses visites et ateliers à découvrir... Visites en français, tous les mardis et jeudis à 15h du 4 juillet au 25 août ; talks in english, Every Friday at 15.00 from the 4th July to the 25th August.
Visites de la collection Picasso en famille : vendredi 21 juillet et jeudi 10 août à 14h30. En famille pour les enfants à partir de 7 ans.
En juillet et en août, des visites-ateliers permettent d’éveiller la curiosité, d’ouvrir son regard et de créer avec des outils variés dans une expérience ludique. Différents types d’ateliers s’offrent à vous selon les âges, à fréquenter individuellement ou à partager en famille.
Un accueil adapté peut être proposé sur demande aux différents publics à besoins spécifiques (PMR, personnes handicapées...).

Horaires :
Tous les jours sauf le lundi.
Du 15 juin au 15 septembre : 10h à 18h sans interruption

Adresse :
Château Grimaldi, Vieil Antibes
Tél. billetterie : 04 92 90 54 20
Mail :

S’inscrire aux ateliers :
antibes-juanlespins.com
Tél: 04 92 90 54 28 / 06 14 89 21 19

Eilenroc, un joyau au Cap d’Antibes

Somptueuse demeure édifiée dans les années 1860, la villa Eilenroc est un monument du patrimoine architectural et environnemental d’Antibes Juan-les-Pins. Dressée sur une langue de rochers au Cap d’Antibes, la maison de maître tire son caractère admirable de sa situation dominante sur la Baie des Milliardaires. Un parc de 11 hectares (dont une roseraie et une oliveraie) a valu à la villa le surnom de “ joyau de la Côte d’Azur”.

Tél. 04 93 67 74 33 ; La villa se visite (1er étage) tous les mercredis de 14 à 17h et le 1er et 3e samedi du mois de 14h à 17h. Entrée 2 euros, gratuit pour les moins de 12 ans. (pas de pique-nique sur place).

Les visites guidées du Fort Carré

Situé sur la presqu’île Saint-Roch, le Fort Carré est bâti sur un rocher culminant à 26m au-dessus du niveau de la mer. Construit sur ordre du Roi de France Henri II dans la seconde moitié du XVIe siècle, cet ensemble architectural en tout point remarquable, sensiblement amélioré par Vauban, servit longtemps de sentinelle pour la frontière toute proche avec le Comté de Nice. Le Fort est entouré d’un parc protégé de 4 hectares à la faune et la flore typiquement méditerranéenne. Des visites guidées sont organisées toutes les 30 minutes environ.
Des visites thématiques “sur les traces du Fort Carré”, à partir de documents inédits, sont également proposées mercredi 5 juillet, mercredi 12 juillet, mercredi 2 août, mercredi 9 août, jeudi 17 août et vendredi 25 août à 15 h, sur réservation.

Avenue du 11 Novembre. Du 1er juin au 31 octobre du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Contact : 04 92 90 52 13. Tarifs : 3€, gratuit - 18 ans.

Nocturnes des Casemates

Sur le boulevard d’Aguillon bien nommé, “boulevard de la Création”, les artistes et artisans vous attendent tous les soirs de juillet et d’août de 18h à minuit. Une promenade artistique expectionnelle qui a notamment permis à Antibes Juan-les-Pins d’obtenir le label “Ville et Métiers d’Art”.
Chaque casemate transformée en atelier de création offre une rencontre avec un artiste de talent. Verriers, peintres, graveurs, sculpteurs ou encore céramistes, tous sont animés par le même savoir-faire ancestral et la passion de l’art.

Contact : 04 92 90 51 52

“Bosc à Antibes”, Hôte du musée Peynet

20170615 BoscPeynetJusqu’au 10 septembre, le musée Peynet et du Dessin humoristique accueille l’exposition “Bosc à Antibes”. C’est en 1965 que le célèbre dessinateur de presse choisit de s’y installer et d’y finir sa vie en 1973. À Antibes, Bosc avait semble-t-il trouvé le silence et la quiétude devenus indispensables à sa survie depuis les meurtrissures infligées à sa chair et à son âme par la campagne d’Indochine. Son lieu favori d’inspiration? La plage de la Salis d’où il contemplait la Méditerranée.
Là et pendant les huit dernières années de sa vie, Bosc a créé toute la fin de son oeuvre que le musée retrace à travers 140 dessins humoristiques et quelques oeuvres en céramique.
Autodidacte, “la raison de mon style, disait-il, c’est que je ne sais pas dessiner” ; Bosc est l’un des pères du dessin d’humour noir, inspirateur, entre autres, de Bretécher, Cabu, Reiser ou Wolinski. Il reste aussi incontestablement l’un des créateurs du dessin épuré, rarement légendé, fait de personnages improbables comme les “Boscaves”, un peuple imaginaire dont le créateur se gausse avec ironie mais sans méchanceté aucune... Visionnaire et écorché vif, ses dessins sont toujours d’actualité 35 ans après sa disparition. Habitudes moutonnières, atrocités des conflits à travers le monde : Bosc avec sa plume épurée dénonçait les sujets les plus graves faisant naître un sourire, certes amer, sur les visages de ces lecteurs.

Place Nationale - Tél. 04 92 90 54 30/29 - Tous les jours sauf les lundis de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Tarif : 3€, gratuité pour les moins de 18 ans.

Miroir, mon beau miroir... au Musée d’Archéologie

20170615 ArcheologieDu 13 juin au 3 septembre, le Musée d’Archéologie installé au Bastion Saint-André propose une exposition originale sur le thème “Miroir mon beau miroir, toilette et parures de l’Antiquité”.

Ainsi, prendre soin de soi et avoir le souci de son apparence sont des préoccupations anciennes. Dans la Grèce antique, l’hygiène est symbole de santé et se traduit, notamment, par l’usage du bain. D’abord limité au gymnase, le bain connaît un développement important à l’époque romaine avec la multiplication des thermes.

Complément de la propreté corporelle, la recherche de la beauté a suscité l’usage de très nombreux objets que l’exposition, qui bénéficie de prêts des musées de Cannes et de Nice-Cimiez, dévoile pour révéler l’être et le paraître des Grecs et des Romains.

Bastion Saint-André - Tous les jours sauf les lundis de 10h-12h30 et 14h-18h. Tarifs : 3€, gratuit - 18 ans.
Contact : 04 93 95 85 98 ;

Les activités culturelles et pédagogiques

Des visites et ateliers sont largement consacrés aux oeuvres des collections des musées et durant les expositions temporaires. Contact : 04 92 90 54 28 ; Consultez la page http://www.antibes-juanlespins.com/culture/activites-culturelles-et-pedagogiques

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris