Préserver l'environnement

Des chartes pour préserver l'environnement

 Dès 1996, la municipalité d’Antibes Juan-les-Pins a engagé une réflexion plaçant la protection et la valorisation de l’environnement au centre d’une politique de développement. Cette réflexion globale a été conduite dans le cadre d’une stratégie à long terme d’aménagement du territoire. Ainsi, le 25 mai 1999, la commune a donc été la première des Alpes-Maritimes à s’engager dans l’élaboration d’une Charte pour l’Environnement.

Après avoir établi un diagnostic au regard des préoccupations environnementales, la commune a pu définir ses priorités d’actions. En partenariat avec l’ensemble des acteurs liés à la charte, les associations, les services de l’État, les organismes consulaires, les acteurs économiques et le monde socio-éducatif, quatre axes basés sur les principes de développement durable, comprenant 71 actions, ont ainsi été définis :

Gérer les ressources environnementales en tenant compte de l'avenir à long terme grâce à :

BIR- à un urbanisme maîtrisé et harmonieux avec l'élaboration du Plan Local d’Urbanisme
- à la connaissance et la protection du milieu naturel, de la diversité biologique et de l'aménagement paysager (protection des espaces boisés de la Brague et de la Valmasque)
- à la mise en place de recherche d'économie et d'optimisation des ressources en matière d'énergie
- au développement d'une politique pour gérer nos déchets par la mise en place du tri sélectif, du renforcement du dispositif de collecte des ordures ménagères et le développement des points d'apports volontaires
- à l'assurance d'une alimentation sûre en eau potable pour les 30 ans à venir
- à la poursuite de travaux de modernisation des réseaux d'assainissement


Faire face aux risques majeurs et protéger la santé, la sécurité et le bien-être des habitants :

jardinlacan- en gérant les risques naturels : lutte contre les inondations, renforcement de la brigade verte et des cellules de sécurité
- en réduisant les nuisances sonores (mise aux normes antibruit des chaussées, dans la lutte contre les nuisances liées au survol, recherche d'équilibre entre l'activité touristique et la vie des riverains)
- en mettant en place une politique de déplacement : transports urbains, navettes gratuites, gare SNCF, parkings de dissuasion
- en mettant en oeuvre de projets de quartiers comprenant des rénovations de voiries, d'installations d'espaces et des services publics et de jardins d'enfants

Valoriser les richesses et les atouts communaux

remparts- en mettant en valeur du littoral et de la mer
- en sensibilisant dans les écoles et auprès de la population, manifestations et événements spécifiques à la mer
- en valorisant les bois et les vallons, la création d'une coulée verte dans la partie Est de la commune, l’aménagement d'un réseau de découverte des espaces naturels
- en mettant en valeur le patrimoine architectural et culturel (Promenade des Arts, Fort Carré, extension du Musée Picasso) 

Renforcer la démocratie locale

- en développant le sentiment d'éco-citoyenneté et en renforçant la participation de tous
- en créant une maison communale de l'environnement
- en renforçant les moyens d'interventions de la commune dans le domaine de l'environnement
- en augmentant la concertation dans l'évolution de la politique globale d'environnement par la création d'un observatoire de l'environnement

Ces 71 actions ont été mises en œuvre durant les cinq années d’engagement de cette charte. A l’issue de celle-ci, la Communauté d’Agglomération Sophia Antipolis a pris le relais au sein, elle aussi, d’une Charte de l’Environnement, qui décline ses actions autour de cinq grands principes :

- l’innovation au service du Développement Durable ;
- la protection de la biodiversité et des paysages naturels ;
- la qualité de vie dans nos villes et villages ;
- la promotion des normes de Haute Qualité Environnementale dans ses équipements et dans l’habitat ;
- la création d’un Espace Info Énergie (contact : 04 89 87 72 30), au service des citoyens

Dans le respect des principes du Grenelle de l’Environnement, l’usine de valorisation des déchets est devenu un modèle de gestion environnemental.

La CASA s’occupe depuis 2003 de la gestion des déchets. Dans ce domaine, les gestes citoyen de chacun des habitants ont permis le doublement du volume des déchets triés. La CASA a ainsi été primée au niveau national avec les Trophées Eco-Emballages 2010, pour la conduite exemplaire de ses habitants, et le label Qualitri, pour la qualité de sa collecte.

Environnement

Urbanisme