Révision du PLU

Poser les fondations d’une “ville-jardin”

1904 IllusArticlePLUNe plus construire la ville sur la ville mais bâtir une ville-jardin : tel est l’esprit du nouveau Plan Local d’Urbanisme - PLU - en cours de révision (voir calendrier ci-contre). En préambule à l’adoption de ce nouveau document d’urbanisme qui fixe les règles en matière de construction, la Ville a jeté les bases d’un développement urbain harmonieux dans le cadre du Projet d’Aménagementet de Développement Durable (PADD).

Ce dernier affiche une volonté affirmée de maîtriser l’évolution du tissu urbain d’Antibes Juan-les-Pins. Limiter les constructions en hauteur et en volume, les inscrire de façon harmonieuse dans leur environnement, optimiser les espaces entre deux bâtis, favoriser l’implantation d’espaces verts... On retrouve là les fondamentaux d’une trame urbaine aérée favorable au développement d’une “ville-parc” harmonieuse et propice au bien vivre. Cet axe fondamental du futur PLU prévoit également de renforcer l’identité d’Antibes Juan-les-Pins en préservant les sites patrimoniaux et paysagers remarquables mais aussi en mettant en valeur les entrées de ville. L’autre point fort du nouveau PLU consiste à fixer des objectifs afin de lutter contre l’étalement urbain. Pour ce faire, le document s’appuie sur une stabilisation de la population à l’horizon 2030 avec peu ou prou 77000 habitants. L’objectif est donc de créer environ 360 résidences principales par an pour répondre aux besoins des habitants.

QUELLES MESURES CONCRÈTES ?

Afin de mettre en oeuvre les bases d’une “ville-jardin” de nouvelles règles d’urbanisme sont édictées. Elles concernent en premier lieu  la Zone dite UC au nord de la voie ferrée. C’est une zone à vocation mixte d’habitat, de services, d’équipements, d’extension urbaine récenteet qui permet la poursuite de l’urbanisation.

Les nouvelles mesures concernent en premier lieu le calcul des surfaces végétalisées qui prendra en compte seulement les espaces verts créés au sol - exit les couvertures d’immeubles -.

Les constructions seront limitées en hauteur à 4 niveaux sur rez-de-chaussée. Par ailleurs, la règle du recul des constructions par rapport à la voie publique et aux limites séparatives du voisinage est également revue avec un minimum de 5m ou 6m selon le cas. Le recul sera proportionnel à la hauteur de l’immeuble : à titre d’exemple, pour un R+4, le recul sera de 10m par rapport à la voie publique et de 7,5m pour la limite séparative.

Enfin, les constructions destinées à l’habitation doivent prévoir 2 places automobiles et une place deux-roues par logement. Autre nouveauté, 10% de places supplémentaires seront imposées et destinées à l’accueil des visiteurs. Ces aménagements devront être réalisés en surface avec un traitement paysager. Cette mesure vise à désengorger le stationnement sur la voie publique et à étendre les espaces verts.

CALENDRIER PRÉVISIONNEL DE LA RÉVISION

  • Décembre 2017 : un débat a eu lieu en Conseil municipal sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) annexé au PLU
  • Mi-mai à mi-juin 2018 : Concertation publique sur le projet révisé de PLU. Une exposition sera organisée ainsi que des réunions dans le cadre des Conseils de Quartiers
  • Juillet 2018 : Le Conseil municipal délibérera pour arrêter le projet révisé du PLU en tenant compte du bilan de la concertation
  • Décembre 2018 : Approbation du nouveau PLU

Les 15 derniers articles

Guillaume Musso

Retour aux racines... C’est Antibes, que l’auteur le plus...

Les marchés

La collection printemps-été des marchés… La star des...

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris