fbpx

Ali Traoré, le retour d'un géant

Cette saison, le pivot a rejoint les Sharks. Il pourrait vite devenir un des leaders de l’équipe

20201009 infoville72Né à Abidjan en Côte d’Ivoire, Ali est issu d’une famille de basketteurs. Il arrive en France à l’âge de 4 ans quand son père devient entraîneur.
«Petit, je ne voulais pas faire comme toute la famille. Mais à 13-14 ans, j’ai eu le déclic en regardant des matchs de championnat de France ou de NBA. En plus, on se moquait de moi à l’école car je mesurais déjà 1m85 ! J’ai donc commencé le basket à Aulnay-sous-Bois puis à Poissy en région parisienne» explique le joueur des Sharks.
Avec sa taille, Ali attire forcément les regards des meilleurs clubs français et à 15 ans, il intégre le centre de formation de l’ASVEL à Lyon. Mais encore une fois, les débuts sont difficiles pour l’adolescent et Ali affirme déjà son caractère. «C’était très dur au début de quitter mon environnement, mes parents et mes amis. J’ai même failli partir du centre. Mais en voyant les joueurs pro s’entraîner, je suis vite devenu mordu et je me suis donné à fond !» ajoute Ali.
Pro à 19 ans
Et à partir de là, la riche carrière du pivot démarre. Premières minutes de jeu avec l’ASVEL puis premier contrat pro à 19 ans à Quimper en 2004 avant de porter les couleurs de Roanne, Le Havre, Lyon-Villeurbanne, Rome, le Lokomotiv Kouban en Russie, Berlin, Nanterre, Strasbourg, Limoges, Madrid, Amchit ou le Byblos Club au Liban, puis d’effectuer un premier passage en 2017 aux Sharks d’Antibes !
«J’ai aimé mon premier passage à Antibes car c’est un club familial où j’ai apprécié l’ambiance, le cadre et le club. Donc quand le club m’a contacté cet été, tout s’est décidé en 2 heures ! Ma femme avait aussi envie de revenir donc je suis très content de jouer de nouveau pour les Sharks» poursuit dans un grand sourire le joueur aux 56 sélections en équipe de France.
Et pour sa 17e saison pro, le massif pivot antibois (2,06m pour 115 kg) devrait être un des joueurs majeurs en Pro B mais aussi un des leaders naturels des Sharks.
Dernier challenge?
Encadrant un groupe jeune au sein duquel il a été rapidement adopté, Ali Traoré espère apporter toute son expérience pour jouer les premiers rôles en championnat et pourquoi pas atteindre les play-offs. : «Je suis toujours compétitif ! Encadrer ces jeunes requins représente un beau challenge. C’est un cycle nouveau, il va falloir être patient mais ça va la faire. J’ai signé pour une saison mais si ça se passe bien, j’aimerais qu’Antibes soit ma dernière aventure…».
Un renfort qui ravit ses coéquipiers à l’instar du jeune Vincent Amsellem : «C’est un honneur de jouer avec lui. C’est un grand frère qui donne beaucoup de conseils et il a naturellement pris son rôle de leader».
Si la recrue des Sharks entend bien profiter à fond de sa saison, Ali veut aussi (re)découvrir Antibes et sa région en famille, afin de «prendre du plaisir» sur et en dehors du terrain…

Portrait à retrouver dans l'Infoville n°72 page 22

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris