fbpx

Benjamin Monclar, retour à la casa !

Rencontre avec un des cadres de l’équipe au nom connu et apprécié par les supporters

20211129 infoville78 3Dans le monde du basket antibois et français, le nom des Monclar est très connu ! Il y a d’abord eu Robert, le grand-père double champion de France avec le Racing Club de France et 142 sélections nationales. Puis, Jacques, champion d’Europe avec Limoges en 88 mais surtout double champion de France avec Antibes en 1991 et 1995, sans oublier plus de 200 sélections avec les Bleus.
« J’ai commencé à jouer au basket vers 4-5 ans avec mon frère Julien (ancien joueur d’Antibes et actuel manager général de Blois en Pro B) dans le jardin. Puis j’ai suivi la carrière d’entraîneur de mon père à Pau, Limoges avant de revenir à Antibes où j’ai intégré la section sport études de l’Olympique d’Antibes et du collège Fersen. Après, j’ai rejoint le centre de formation de Dijon puis j’ai débuté ma carrière dès 19 ans dans ce club » raconte le joueur des Sharks.

Sa carrière est vraiment lancée en 2011 quand Benjamin effectue un premier passage à Antibes. Un début de carrière ponctué par le titre de champion de France Pro B en 2013, obtenu dans la salle Salusse Santoni devant les supporters.
« Ce fut deux belles saisons et ce titre de champion, c’était la folie avec une super équipe et une ambiance magique » s’enthousiasme Benjamin !
Après un bref détour par la Belgique, Benjamin rejoint son frère à Blois en Nationale 1 (3e niveau national). Une aventure qui va durer sept ans et qui compte dans la vie du basketteur : « Je pars car il fallait que je joue plus et le côté familial a parlé aussi quand Julien m’appelle. Quand j’arrive, le club est en bas du classement et on réussit à se sauver avant de décrocher le titre de champion de N1 puis de Pro B et d’arriver aux portes de la Pro A. Je ne garde que des bons souvenirs car nous avons gravi les échelons ».

Antibes, sa ville de coeur

Et cette saison, comme une évidence, retour à la maison pour l’arrière de 33 ans avec cette arrivée chez les Sharks.
« J’ai toujours dit à mon agent que le seul club où je voulais revenir était Antibes alors quand l’entraîneur m’a contacté, j’ai pas hésité ! Chaque été, je revenais à Antibes car ma mère y habite toujours, ma femme est antiboise, beaucoup d’amis sont ici et c’est génial pour moi de me balader dans la vieille ville ou autour du Cap. Et sur le plan sportif, le challenge est excitant car la Pro B n’est pas facile mais il y a quelque chose à faire et pourquoi pas atteindre les playoffs » explique le jeune papa.
Fort de toutes ces années, Benjamin Monclar espère apporter son expérience au sein de l’équipe et jouant notamment un rôle de grand frère auprès des jeunes joueurs. Mais en attendant de jouer les phases šfinales, l’un des cadres du groupe souhaite prendre du plaisir sur le terrain, bien jouer et bien entendu gagner !
La suite ? « Pourquoi pas finir ma carrière aux Sharks mais je ne me projette pas encore. On verra bien mais quand j’arrêterai, j’aimerais rester sur Antibes, la plus belle ville du monde ! » conclut Benjamin dans un grand sourire, un sourire qui en dit long sur son retour à la maison…

Portrait à retrouver dans l'Infoville n°78 page 21

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris