fbpx

Protection Civile

Protection Civile, une vigie sur la ville

Depuis près de 40 ans, la Protection Civile Urbaine d'Antibes s’active lors d’épisodes de grands risques naturels. Ses missions sont aussi préventives.

20220406 PCU

« La Protection Civile Urbaine d’Antibes fonctionne sept jours sur sept et 24h sur 24 avec quatre titulaires et deux vacataires. Notre mission principale est la gestion de crise en cas de risques naturels ou technologiques (inondations, tempêtes, coups de mer, pollution marine…). Bien entendu, dans ces cas-là, nous sommes en liaison avec les forces de sécurité, les pompiers et la municipalité pour mettre en place le dispositif adéquat. En dehors de cette mission, nous formons également le personnel municipal à l’utilisation des extincteurs et aux travaux de grande nature » explique Caroline Rimbert, responsable de la PCU.
La Protection Civile Urbaine est d’ailleurs un service unique dans le département qui fonctionne depuis près de 4 décennies.
En cas de risques majeurs d’inondations ou de coup de mer, la PCU est chargée de sécuriser les lieux pour minimiser les risques en fermant par exemple le sentier du littoral ou le passage Garbero, situé route du bord de mer.

Un dispositif tsunami

De plus, depuis le début de l’année, la Protection Civile a mis en place un dispositif tsunami à la demande de la Préfecture.
« Nous avons créé ce dispositif car le risque tsunami est inscrit dans le DICRIM (Dossier d'Information Communale sur les Risques Majeurs). Trente-deux panneaux ont été installés sur la commune pour indiquer à la population les itinéraires d’évacuation pour se mettre à l’abri et en sécurité selon les lieux. Une plaquette d’information a été éditée pour la population mais aussi pour les sauveteurs qui sont présents sur les plages l’été et pour les plagistes » ajoute Caroline Rimbert.
Récemment, la PCU a balisé le sentier du littoral pour faciliter les secours. Le parcours de 2,3km, situé en bord de mer entre l’anse de la Garoupe et la villa Eilenroc, a été divisé en six zones de couleur pour aider les secours en cas d’accident. Ainsi, lors d’un appel au 18 ou au 112, la couleur donnée permet une meilleure organisation et donc une intervention plus rapide. Un panneau explicatif a d’ailleurs été installé à chaque entrée du sentier.
Mais la Protection Civile Urbaine gère également le Centre d’hébergement municipal, centre ouvert à la demande des autorités municipales ou préfectorales.
Situé aux Espaces du Fort Carré, ce centre peut recevoir jusqu’à 180 personnes et peut être déployé en 20 minutes avec l’aide du service Espaces réception de la commune et des bénévoles de la Réserve Communale de Sécurité Civile. Il contient le nécessaire pour accueillir les sinistrés (lits, prise de repas chaud…).
Ce centre a été ouvert pour aider des réfugiés ukrainiens en transit.

Rejoindre la RCSC (Réserve Communale de Sécurité Civile) en 2023 : .

Publication mise à jour le 6 avril 2022

Les 30 derniers articles de l'actu

Fête Nationale

Bals et feux d'artifice A l'occasion de la Fête Nationale,...

Nature

Un été de balades dans la nature De multiples activités...

Lecture

Un été dans les bouquins Vos bibliothécaires vous ont...

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris