decouverte

Antibes Juan-les-Pins hier

Avant tout son histoire et une gigantesque aventure dont l'origine remonte à environs 2400 ans lorsqu'Antibes Juan-les-Pins s'appelait Antipolis, ("la ville d'en face").
Les événements qui ont marqués au fil des siècles l'évolution d'Antipolis à Antibes Juan-les-Pins, se sont inscrits dans l'histoire de France et dans celle de l'Europe.

Au 19e siècle, la ville se développe de l'intérieur des terres et commence le démantèlement de ses remparts. La station balnéaire de Juan-les-Pins est créée en 1882. La ville ne cesse de croître après la première guerre mondiale mais reste moins urbanisée que d'autres parties du littoral. C'est peut-être cela qui fait encore aujourd'hui tout son charme.
Très appréciée d'artistes comme Prévert, Audiberti, Greene, Picasso ou Monet, ils trouvent dans les vieilles pierres du château, des remparts et des rues une nouvelle source d'inspiration.
Jacques Audiberti (1899-1965), natif de la cité, retranscrira dans ses oeuvres toutes les beautés de la Ville: "Je me souviens de m'être un jour laissé tomber devant Antibes, comme saisi dans l'épaisseur d'un coup de foudre de lumière, en criant que c'était trop, que c'était trop beau !"

Témoins vivants de ces époques, la vieille ville, les remparts, les sites archéologiques nous rappellent tous les jours le riche passé d'une cité dont l'authenticité est aujourd'hui un des atouts incontestables.

Pour aller plus loin


Antibes a été enfermée dans ses remparts jusqu'à leur arasement, au début du XXe siècle.

Venez  traverser trois siècles de l'histoire de notre place forte d'Antibes et retrouvez les principaux sites constituant le patrimoine de notre vieille ville, qui a peu changé.
Découvrez l'anse Saint-Roch, le bastion Saint-André, la Porte marine, la chapelle Saint-Bernardin, le Fort Carré et tant d'autres lieux chargés d'histoires et d'anecdotes.

Le général Jean Nos et le docteur François Aubertin vous invitent à découvrir cette vidéo d'une dizaine de minutes, illustrée par les photos de la maquette du Plan-relief d'Antibes, dressé vers 1700 par les ingénieurs de Vauban. 

Musique de la vidéo : Les Dragons de Noailles. La musique de ce chant remonte à 1688, il est à la gloire du Maréchal de Turenne.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris